ADREC: tout vient à point à qui sait attendre!

Quai Jean Mermoz

Quai Mermoz: Une promenade agréable,
auparavant très appréciée par les piétons et les joggers

Il était une fois une charmante promenade catovienne en bord de Seine, qu'empruntaient volontiers les familles, les personnes agées, les personnes avec voiture d'enfants, les passionnés du jogging. Un sentier en contrebas permettait aux personnes les plus alertes de s'approcher au plus près de l'eau.
Hélas, il a fallu que le "mille-feuille administratif" conçoive un projet pharamineux: relier Paris à Londres par une voie cyclable qui serait opérationnelle pour l'inauguration des Jeux Olympiques 2012, à Londres.Le trajet choisi dans Chatou empruntait, en venant de Croissy, le quai Maxime Laubeuf, le Quai Jean Mermoz, le Square Realier-Dumas et le Piont de Chatou, vers Rueil.

Quai Mermoz, avenue verte Paris-Londres, l'ADREC a obtenu le maintien de tous les arbres mais la CCBS a confisqué le trottoir réservé aux piétons!
autobus, voitures, cyclistes...n'oublions pas les piétonsQuai Mermoz: un trottoir
qui ressemble fâcheusement à une piste cyclable

La CCBS a pris en mains la maitrise d'oeuvre pour le quai Mermoz. Son intention première était d'élargir le trottoir à 4 mètres en le supportant en partie sur des pilotis. Cette option avait pour fâcheuses conséquences d'éliminer une bonne partie des arbres longeant le trottoir et dénaturer le sentier piétonnier en contrebas.
L'ADREC s'y est opposée en faisant valoir qu'en adoptant une largeur de trottoir de 3,5 m on conservait tous les arbres, donc la totalité des frondaisons qui font le charme de cet endroit. Finalement l'ADREC a obtenu gain de cause avec l'appui de la mairie.
L'ADREC a signalé, au passage, à la CCBS, qu'il n'était pas possible de transformer un trottoir de ville en voie verte. Peine perdue...

Est-on encore sur le territoire de Chatou?
autobus, voitures, cyclistes...n'oublions pas les piétonsIl n'y en a que pour les cyclistes!

Résultat: le seul trottoir accessible
(le trottoir d'en-face est inutilisable)
a été confisqué aux piétons
qui n'osent plus s'y aventurer.
En effet il y a de quoi refroidir
les plus téméraires:
une signalisation triomphante:
"Avenue verte Paris-London" (sic),
une batterie de panneaux indicateurs
au seul usage des cyclistes,
même pas un petit trottoir surélevé
pour se réfugier,
comme sur le quai voisin M. Laubeuf.
Et des cyclistes randonneurs
qui roulent à vive allure!
Faute d'une signalisation adéquate
les piétons se sentent exclus
de cet espace qui leur appartient depuis toujours.
Cela va faire bientôt 2 ans que l'ADREC a prévenu la CCBS et la Mairie:
On ne peut pas transformer un trottoir en voie verte
c'est le CERTU, organisme ministériel compétent qui l'affirme,
en publiant les photos ci-dessous, extraites de sa Fiche No 4 ( janvier 2013)

Position du CERTU
Ministère de l'Ecologie et du Développement durable

EXEMPLE CERTU EXEMPLE CERTU
"Un trottoir ne peut pas être assimilé à une voie verte" CERTU

Un peu de bon sens suffirait à régler le problème pour tout le monde:
Le cycliste qui vient deCroissy rencontre, sur 300m, 3 modes de priorité différents
Il suffit de rendre les piétons clairement prioritaires sur tout ce trajet
en plaçant, quai Mermoz, plusieurs panneaux piétonniers
identiques à ceux du Pont de Chatou

Sur 300m, la cacophonie des panneaux...
Pont de Chatou
priorité aux piétons
Quai Mermoz
priorité aux cyclistes
Quai Maxime Laubeuf
priorité aux piétons

voir aussi dans l'historique de nos interventions

Tout vient à qui sait attendre
page 2